Le CPF, qu’est-ce que c’est ?

Le Compte Personnel de Formation est une des grandes innovations de la loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale du 5 mars 2014. Lié à la personne et non plus au contrat de travail, il permet à chaque actif de d’acquérir des droits à la formation permettant de financer des actions de formation qualifiantes. Si les droits acquis sont insuffisants, le compte peut être abondé.

Le CPF est entré en vigueur au 1er janvier 2015, il a remplace le DIF (Droit individuel à la formation). Depuis le 1er janvier 2017, il est intégré dans un dispositif plus large, le CPA (Compte Personnel d’Activité) qui intègre également le compte pénibilité et le compte d’engagement citoyen.

Cependant, depuis le 1er janvier 2019, le CPF a encore évolué…


Pourquoi ce changement ?

La loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018 a opéré une nouvelle réforme de la formation professionnelle.


Mais, qu’est-ce qui change ?

Un Compte Personnel de Formation monétisé… Tout d’abord, chaque compte personnel de formation, est crédité de 500 euros par an et par salarié à temps plein avec un plafond de 5 000 euros.

L’alimentation du compte sera renforcée pour les actifs n’ayant pas un niveau 5 de qualification (800 euros plafonnés à 8 000 euros). Les heures accumulées au titre du CPF et du droit individuel de formation (DIF), seront, elles aussi, monétisées. De plus, selon le décret du 14 décembre 2018, l’unité de mesure sera de 15 euros.

Concrètement, depuis le 1er janvier 2019, un salarié qualifié pourra convertir au maximum 72 heures de CPF acquises depuis le 1er janvier 2015, soit un solde de 1 080 euros. Il pourra également convertir au maximum 120 heures inscrites en marge du CPF au titre du DIF et mobilisables avant le 1er janvier 2021, soit 1 800 euros.

Au total, un tel salarié bénéficierait donc d’un solde de 2 880 euros.


Et sinon, quelles sont les formations éligibles au CPF ?

Le CPF permet d’acquérir des compétences reconnues (qualification, certification, diplôme) ou le socle de connaissances et de compétences. Les autres formations éligibles au CPF devront figurer sur une liste élaborée par les Conseils régionaux, les partenaires sociaux, et les branches professionnelles. Ces formations répondent le plus souvent aux besoins économiques prévisibles.

Pour savoir lesquelles de nos formations sont éligibles au CPF, nous vous invitons à cliquer sur notre lien ci-dessous ! 


Pour qui ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est ouvert pour toute personne âgée d’au moins seize ans, engagée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle.

En bref, toutes les personnes engagées dans la vie active, indépendamment du statut :

  • les salariés du privé ;
  • les personnes sans emploi, inscrites ou non à Pôle emploi ;
  • les jeunes sortis du système scolaire obligatoire, en recherche d’emploi.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site : moncompteformation.gouv.fr 

Retourner à la liste des actualités TRIHOM.